vendredi 15 août 2014

LA DER DES DERS

LA DER DES DERS 
Une sélection de titres ayant pour cadre la Première Guerre mondiale. Ces ouvrages sont présentés, avec quelques autres sur la même thématique, dans un meuble spécifique près de notre comptoir.
---
Putain de Guerre ! et C’était la Guerre des Tranchées de Tardi
Que cela soit dans Putain de guerre ! ou C’était la guerre des tranchées, les récits de Tardi nous montrent avant tout « des hommes manipulés et embourbés, visiblement pas contents de se trouver où ils sont, et ayant pour seul espoir de vivre une heure de plus, souhaitant par-dessus tout rentrer chez eux… en un mot, que la guerre s’arrête ! Il n’y a pas de héros, pas de personnage principal dans cette lamentable « aventure » collective qu’est la guerre. Rien qu’un gigantesque et anonyme cri d’agonie ». Si de nombreuses histoires publiées ces derniers mois sur la Première Guerre mondiale mettent en avant une vision romantique de la guerre, de l’héroïsme, du courage ou de la lutte pour les idéaux, Tardi nous rappelle, avec une force hors du commun et une précision documentaire, que la guerre ne sera jamais rien d’autre qu’une boucherie absurde dirigée par les hommes contre les hommes !! En cette année de commémoration, les ouvrages sans concessions de ce farouche antimilitariste remettent les hommes ordinaires au cœur de l’Histoire et apparaissent plus que jamais indispensables et incontournables !!! (Philippe)
---
Notre Mère la Guerre (récit complet) de Maël et Kris
Il peut sembler difficile de parler de la Guerre des Tranchées après les œuvres du maître Jacques Tardi... Au travers de la quadrilogie Notre Mère la Guerre désormais réunie en intégrale, Kris et Maël relèvent pourtant le défi avec brio en imaginant le parcours d'un gendarme contraint de résoudre une série de meurtres dans le bourbier d'un avant-poste. Le lieutenant Vialatte a pour mission de démasquer au plus vite l'assassin qui laisse des lettres d'adieu sur le corps de ses victimes, toutes de sexe féminin. Si le commandement s'émeut peu du sort de ses Poilus, il ne peut par contre accepter qu'un meurtrier égorge des femmes en plein champ de bataille... Une approche originale de la Guerre 14-18 exploitée avec talent tout au long de cette funeste enquête au final des plus réussis! (Nicolas)
---
La Grande Guerre de Charlie (6 tomes parus) de Mills et Colquhoun
La Grande Guerre de Charlie nous entraîne dans le sillage de Charlie, une jeune "tommy" comme les autres, venu volontairement grossir les rangs de l'infanterie britannique, cette chair à canon issue du milieu ouvrier, méprisée et envoyée au massacre par ses propres officiers. Très bien documentée et richement illustré, l'histoire se décline sur un ton tragicomique autour d'une galerie de personnages qui redonnent vie au terrible quotidien dans les tranchées. Considérée comme l'une des meilleures bandes dessinées de guerre jamais écrites, les auteurs nous livrent un récit essentiel et farouchement antimilitariste qui dévoile le vrai visage du corps-à-corps barbare des nations et de la déshumanisation! (Philippe)
A noter : le septième tome est prévu pour ce 15 octobre 2014.
---
Les Folies Bergère de Zidrou et Porcel
Si de nombreux récits ont été écrits sur la Première Guerre mondiale ces dernières années, quelques-uns (Le Cœur des BataillesNotre Mère la Guerre) sortent du lot par leur approche narrative singulière, le travail sur les ambiances ou la psychologie des personnages. Les Folies Bergère fait partie de ces ouvrages de qualité! A côté de la description de la condition inhumaine des soldats et de leur désespoir, de la boue qui ronge les âmes ou de la barrière de mépris entre les généraux et les Poilus, Zidrou, scénariste de talent (LydieLa vieille dame qui n'avait jamais joué au tennisLa Peau de l'Ours), incorpore de nouveaux éléments narratifs. Par l'introduction de personnages comme le peintre Claude Monet ou d'un soldat qui survit miraculeusement aux balles d'un double peloton d'exécution, les auteurs livrent un double questionnement sur l'utilité de l'Art et le sens de la religion en temps de guerre. Une œuvre captivante, sombre et forte! (Philippe)
---
C’était la Guerre des Tranchées de Tardi, Casterman, 15.30€ (au lieu de 17.00€)
Putain de Guerre ! (intégrale) de Tardi, Casterman, 25.00€
Notre Mère la Guerre (récit complet) de Maël et Kris, Futuropolis, intégrale : 34.50€, tomes 1 à 4 : 14.70€/t. (au lieu de 16.25€/t.)
La Grande Guerre de Charlie tomes 1 à 6 de Mills et Colquhoun, Delirium, premier tome : 18.90€ (au lieu de 21.00€), tomes 2 à 6 : 19.80€/t. (au lieu de 22.00€/t.)
Les Folies Bergère de Zidrou et Porcel, Dargaud, 14.90€ (au lieu de 16.45€)
---
Joe SACCO, Fred BERNARD et Emile BRAVO
 
Notons aussi deux superbes ouvrages liés au sujet et également disponibles dans notre librairie. Il y a tout d’abord le somptueux livre-objet La Grande Guerre : Le premier jour de la bataille de la Somme reconstitué heure par heure par Joe Sacco paru chez Futuropolis en collaboration avec ARTE éditions. L’auteur-reporter de PalestineGorazde et Gaza 1956 y raconte cette journée, en une fresque muette de près de 7 mètres de long présentée en livre accordéon. Cette fresque est également présentée dans une version monumentale de 132 mètres de long à Paris dans la station de métro Montparnasse-Bienvenüe jusqu’au 31 août prochain. Évoquons ensuite l’émouvant livre jeunesse On nous a coupé les ailes de Fred Bernard et Emile Bravo paru chez Albin Michel. L’auteur des Epatantes aventures de Jules et de Spirou : le journal d’un ingénu met tout son talent au service d’un magnifique texte de Fred Bernard !
---
On nous a coupé les ailes de Fred Bernard et Emile Bravo, Albin Michel Jeunesse, 12.90€
La Grande Guerre : Le premier jour de la bataille de la Somme reconstitué heure par heure par Joe Sacco de Joe Sacco, Futuropolis/ARTE éditions, 22.50€ (au lieu de 25.00€)

Pour vous inscrire à la newsletter de notre librairie, cliquez sur l’enveloppe ci-dessous:

IMPORT U.S.: "Hip Hop Family Tree" book 1" d'Ed Piskor et "The Walking Dead volume 21"

Le nouveau volume en version originale de The Walking Dead (tome 21 : All Out War part 2) est arrivé en librairie ! Sa version française est prévue aux éditions Delcourt ce 15 octobre 2014 !
---
Hip Hop Family Tree (book 1) d’Ed Piskor
Dans un style old school savoureux qui pastiche les comics de l'époque, Ed Piskor raconte la naissance du mouvement culturel Hip Hop dans le New York de la fin des années 70. Des battles de rue aux premiers pressages vinyles, on suit les acteurs de la scène se départager avec ingéniosité et opportunisme un gâteau dont personne ne mesure encore réellement l'ampleur. Ou comment très tôt, selon certains, "the business has taken all the fun out of the culture". Un récit encyclopédique truffé d'anecdotes improbables mais véridiques dans lequel Grandmaster Flash, Afrika Bambaata et autres pionniers du mouvement côtoient des figures mythiques comme Jean-Michel Basquiat, Keith Haring ou encore le groupe Blondie. (Pascal)
A noter: la sortie du second tome (en V.O.) est imminente !
---
The Walking Dead tpb #21 : All Out War part 2 (version US) de Kirkman, Adlard, Gandiano et Rathburn, Image Comics, 14.99€
Hip Hop Family Tree : book 1 (version US) d’Ed Piskor, Fantagraphics Books.

Pour vous inscrire à la newsletter de notre librairie, cliquez sur l’enveloppe ci-dessous:

Nouveautés FUNKO POP! issues de l'univers STAR WARS

 
Nous avons rentré cinq figurines POP! STAR WARS : le Biker Scout Trooper, l’Empereur Palpatine, le chasseur de primes Bossk, Momaw Nadon (a.k.a. Hammerhead) et le monstre des glaces carnivore Wampa! Toutes ces figurines en vinyl sont vendues au prix de 14.95€/pièce à l’exception du Wampa qui est au prix de 20.50€ (car plus grand que les autres personnages).

Pour vous inscrire à la newsletter de notre librairie, cliquez sur l’enveloppe ci-dessous:

Notre Revue de Presse (mi-août 2014)

 
A l’occasion des 75 ans du Chevalier Noir, l’exposition Cape/Cowl/Create propose de découvrir comment plusieurs designers ont livré des interprétations très personnelles du costume de Batman ! Le résultat, parfois étonnamment bariolé, est accessible sur cette page.
  L’auteur Jérôme Puigros-Puigener nous propose quant à lui des « reconstructions » de célèbres couvertures de bande dessinée sur son tumblr. Divisant chaque couverture en d’innombrables petits carrés, il les redessinera au marqueur sur une nouvelle page en leur faisant subir une rotation de 180 degrés ! Une vidéo de ce travail minutieux est disponible sur cette page de son tumblr et sur YouTube. De son côté, l’artiste Jeffrey Meyer nous propose un somptueux collage réalisé à partir du Eightball #22 de Daniel Clowes (visible en grand format sur cette page).
Une chronique de Yékini, le roi des arènes (de Lisa Lugrin et Clément Xavier chez FLBLB) par Pedro Moura a été publiée sur cette page du site du9.org. Nous avions également chroniqué cet excellent titre sur cette page de notre blog.
 Les Archives Audiovisuelles de la SONUMA nous proposent de découvrir un entretien avec ROBA enregistré pour l’émission télévisée Courants d’Art (diffusion en 2000). L’auteur de Boule et Bill y revient sur l’origine de ses personnages et sur ses influences artistiques ! A consulter ICI.
Le scénariste britannique Alan Moore appelle de son côté au boycott du film Hercule réalisé par Brett Ratner (avec Dwayne Johnson). Les raisons de cette prise de position sont expliquées sur cette page du site SyFantasy. Pour leur part, les éditions Marvel ont offert au scénariste Bill Mantlo, co-créateur du fameux personnage de Rocket Raccoon présent dans les bandes dessinées et le film des Gardiens de la Galaxie, une projection privée du long-métrage dans le centre de soin où il est hospitalisé depuis 1992…

Pour vous inscrire à la newsletter de notre librairie, cliquez sur l’enveloppe ci-dessous:


samedi 19 juillet 2014

Le 1er "Festival Spirou" lors de la prochaine Fête de la BD de Bruxelles!

Nous aurons le plaisir et l’honneur d’être la librairie officiellement associée au 1er Festival SPIROU qui se tiendra au cœur du Parc de Bruxelles dans le cadre de la Fête de la BD (du 5 au 7 septembre 2014)! Avec la présence de plus de 50 auteurs du Journal de Spirou, des animations, des séances de dédicaces, des conférences et des projections, cela s’annonce déjà comme un merveilleux week-end en famille!
De plus amples informations très bientôt!

Pour vous inscrire à la newsletter de notre librairie, cliquez sur l’enveloppe ci-dessous:

La Crème des Indépendants (1er semestre 2014)

 Philippe nous propose sa liste des meilleurs titres « alternatifs » parus durant ce premier semestre 2014. Pour découvrir nos chroniques associées, cliquez sur les titres soulignés. Pour découvrir les présentations des éditeurs, cliquez sur les noms des maisons d'édition soulignés!
 
1.     Megg, Mogg and Owl - Simon Hanselmann - Misma
2.     Yékini, le Roi des Arènes - Lisa Lugrin et Clément Xavier - FLBLB
3.     Échos - Collectif - L'employé du Moi
4.     Punk Rock et mobile homes - Derf Backderf - Çà et Là
5.     L'Arabe du Futur - Riad Sattouf - Allary éditions
6.     Polka sur autoroute - Dup - Les Requins Marteaux
7.     Le Jardin d'Émile Bravo - Émile Bravo - Les Requins Marteaux
8.     Lose - Michael Deforge - Atrabile
9.     Le couple mort et ses « amis » - Joakim Pirinen - L'Association
10.  Histoire de la Belgique pour tous - Herr Seele et Kamagurka - Frémok
11.  Une vie de famille agréable - Antoine Marchalot - Les Requins Marteaux
12.  Et tu connaîtras l'univers et les dieux - Jesse Jacobs - Tanibis
13.  Alma - Claire Braud - L'Association
14.  Journal - Julie Delporte - L'Agrume
15.  JimJilBang - Jérôme Dubois - Cornélius
+ une réédition incontournable: Monsters - Ken Dahl - L'employé du Moi


Pour vous inscrire à la newsletter de notre librairie, cliquez sur l’enveloppe ci-dessous:

Nouveautés FUNKO POP!: "Star Trek - Spock" et "Dragons 2"

 
Nous avons rentré plusieurs figurines POP! MOVIES dont la figurine de Spock (Star Trek) et plusieurs personnages du film Dragons 2, à savoir Hiccup (Harold), AstridBelch and Barf (Bragiator), Hookfang (Chauchemar monstrueux) et Stormfly (Dragon vipère). Toutes ces figurines en vinyl sont vendues au prix de 14.95€/pièce.

Pour vous inscrire à la newsletter de notre librairie, cliquez sur l’enveloppe ci-dessous:


Notre Revue de Presse (mi-juillet 2014)

 
Depuis plusieurs mois, le monde de la bande dessinée est en crise suite à une réforme des retraites des auteurs français prévue en 2016. L’auteur Elric Dufau a mené l’enquête, avec sa petite souris, auprès de plusieurs acteurs du secteur. La première partie, sous forme de bande dessinée, est accessible ici. La seconde partie, consacrée à « l’appauvrissement des auteurs » par certains éditeurs, est disponible sur cette page.
L’auteur américain Anders Nilsen s’interroge de son côté sur la façon dont Amazon supprime de son catalogue tout livre ou article dénonçant ses pratiques commerciales. Il invite ensuite les lecteurs à participer avec lui à une forme de « conversation » des plus originales. La première partie est disponible ici, la seconde sur ce lien et une note supplémentaire est postée .
Et pour le plaisir, signalons également que vous pouvez découvrir en ligne les très belles planches de la série Tulipe de Sophie Guerrive et L’histoire du Fils de Pute, un récit drolatique en turbomédia d’Hugo Piette (paru dans la revue numérique Professeur Cyclope).

Pour vous inscrire à la newsletter de notre librairie, cliquez sur l’enveloppe ci-dessous:

Quelques parutions récentes (début juillet 2014)

Kogaratsu tome 13 de Bosse et Michetz, Dupuis, 9.60€ (au lieu de 12.00€)
Tif et Tondu : La Villa du Long-Cri (commenté par Hugues Dayez) de Will et Rosy, Niffle, 21.60€ (au lieu de 24.00€)
Zombies : Néchronologies tome 1 de Péru et Petrimaux, Soleil, 12.00€ (au lieu de 14.95€)
L’Attaque des Titans tome 8 d’Hajime Isayama, Pika, 5.80€ (au lieu de 7.20€)
Before Watchmen : Dr. Manhattan de J.M. Straczynski et Adam Hughes, Urban Comics, 13.50€ (au lieu de 15.00€)
One Piece tome 71 d’Eiichiro Oda, Glénat, 6.00€ (au lieu de 7.50€)
Gunnm Last Order tome 19 de Yukito Kishiro, Glénat, 6.00€ (au lieu de 7.50€)
All You Need Is Kill tome 2 de Takeshi Obata et Hiroshi Sakurazaka, Kaze, 6.50€ (au lieu de 7.20€)
Naruto tome 63 de Kishimoto Masashi, Kana, 5.50€ (au lieu de 6.85€)
---
Certaines réductions pourront être soumises à des modifications ultérieures.

vendredi 18 juillet 2014

DOSSIER COMICS #2: LE "SANDMAN" DE NEIL GAIMAN

---
Ce deuxième « dossier comics » sera consacré au scénariste britannique Neil Gaiman et à sa série Sandman, une passionnante saga publiée en anglais sous le label Vertigo de DC Comics et actuellement réédité en français chez Urban Comics.
---
Au début des années ‘8O, la maison d’édition américaine DC Comics entrevoit la possibilité de travailler avec de jeunes scénaristes et dessinateurs britanniques, à la fois fins lettrés et politiquement engagés. Elle débauche donc ces talents en leur proposant de dépoussiérer d’anciens héros de son catalogue. Le britannique Alan Moore reprendra ainsi le personnage du Swamp Thing à partir de février 1984. En octobre de la même année, Moore fait sauter les réglementations du Comics Code chez DC Comics en évoquant nudité, zombies, inceste et nécrophilie dans le 29ième numéro de la Saga du Swamp Thing intitulé Love and Death. Et c’est ce numéro bien précis que Neil Gaiman achètera en attendant son train sur le quai de la gare Victoria. Agé alors de 24 ans, ce jeune journaliste musical et critique de littérature fantastique ne s’intéresse que lointainement à la Bande Dessinée. Il vit alors une véritable révélation. Il déclarera quelques années plus tard : « Je me souviens encore très clairement de l’état de choc dans lequel me plongea la lecture de Love and Death. Ce fut le premier comics d’horreur qui parvint à m’horrifier ; je fus dès lors pris au piège, découvrant avec fascination que la Bande Dessinée possédait la même capacité que la prose ou le cinéma à nous perturber ou nous ébranler. » Il se lie d’amitié avec Alan Moore qui lui confiera, en 1986, les rênes de la série anglaise Miracleman dont il était alors le scénariste. Après de premières armes sur ce titre et dans la revue 2000 AD, Neil Gaiman noue une relation étroite avec le talentueux dessinateur Dave McKean, relation qui donnera lieu à une longue et fructueuse collaboration. En 1987, le duo réalise un premier album intitulé Violent Cases, très rapidement remarqué par les éditeurs américains à la recherche d’auteurs capables de réitérer les exploits d’Alan Moore sur le Swamp Thing. Neil Gaiman et Dave McKean proposeront donc à DC Comics de repenser l’héroïne de Black Orchid pour une mini-série. Leur récit, qui s’achève en évitant le poncif d’un ultime affrontement physique, déstabilise les amateurs du genre.
---
---
La jeune responsable éditoriale Karen Berger, qui lancera quelques années plus tard la collection Vertigo, trouve l’écriture de Neil Gaiman un peu austère mais également prometteuse. Sur base d’une ancienne proposition de Neil Gaiman, elle l’autorise à reprendre un autre personnage du catalogue de DC Comics en lui offrant une liberté quasi-totale sur sa réinterprétation. De fait, Neil Gaiman, chargé de reprendre le personnage du Sandman, n’en conservera finalement que le nom. La première version du Sandman date de 1939 et présentait un justicier mystérieux, issu de la vague des héros de magazines pulps, qui étourdissait les criminels avec son pistolet à gaz. Dans une version ultérieure de Joe Simon et Jack Kirby, le Sandman vivait dans le Domaine des Rêves, protégeant la population humaine de monstrueux cauchemars. Neil Gaiman imaginera quant à lui un personnage profondément atypique pour l’époque. Plutôt chétif, vêtu de noir, pâle comme un linge, renfrogné et orgueilleux, son Sandman est bien loin des figures canoniques du catalogue DC. Avec ses 6 frères et sœurs que sont le Destin, la Mort, la Destruction, le Désir, le Désespoir et le Délire, ce Maître des Rêves forme le clan des Éternels, incarnations anthropomorphiques de concepts plus immuables que les dieux eux-mêmes.
---
---
Sur plus de 1800 pages parues dans 75 épisodes mensuels entre 1989 et 1996, Neil Gaiman nous plongera dans une véritable épopée, régulièrement fractionnée en contes (dont le magnifique Un rêve de mille chats) puisant dans diverses mythologies ou œuvres littéraires, pour nous dévoiler le destin de ce Morphée et de son domaine. Il nous révèle ses tourments intérieurs et les confits qui l’opposent à sa famille dysfonctionnelle, à sa compagne déchue et à des puissances adverses. Lorsqu'on demanda à Neil Gaiman de résumer sa série en moins de 25 mots, il proposa: "Le Seigneur des Rêves apprend que l'on doit changer ou mourir; il fait son choix". Et c'est ce choix difficile que l'on découvrira tout au long de ce récit qui est à la fois une fresque psychologique subtile, une grande saga fantastique et une œuvre littéraire riche et inspirée. L’écrivain américain Norman Mailer déclarera d’ailleurs que  « le Sandman est une bande dessinée pour les intellectuels ». La critique est dithyrambique, plaçant cette saga parmi les plus grandes œuvres de l’époque, aux côtés de V pour Vendetta, des Watchmen et du Dark Knight Returns. En 6 ans, le Sandman récolte plus de prix qu’aucune autre série dans l’histoire des comics mais il parvient surtout à conquérir en masse un nouveau lectorat jusque-là réticent à la Bande Dessinée « mainstream » américaine ; celui des lectrices ! Ce fait est très probablement dû à l’apparition du personnage de Death, la sœur du Sandman, dans le huitième épisode de la série. Bien qu’elle incarne la Mort, elle est surtout l’accompagnatrice des âmes dans l’au-delà, rôle qu’elle tient avec beaucoup d’empathie, de tendresse et d’humanité. Sa vivacité et son impertinence font d’elle une jeune femme moderne à laquelle d’exigeantes lectrices pourront enfin s’identifier. Elle permet également à Neil Gaiman de briser le ton austère que lui reprochait Karen Berger sur la mini-série Black Orchid. Un autre élément important qui séduisit vraisemblablement les lectrices réside dans le travail novateur de Dave McKean sur les couvertures. Chacune d’elles présentaient un portrait audacieux d’un personnage de la série au travers de somptueux montages d’illustrations et photographies. Dave McKean chamboulait ainsi les codes en vigueur à l’époque car il avait choisi de ne pas représenter de manière systématique le « héros » de la série sur ses couvertures. Porté par les dessins de Sam Kieth, Mike Dringenberg, Chris Bachalo, Steve Parkhouse, Jill Thompson, Mark Hempel, Mickael Zulli ou Charles Vess, le Sandman forme l’une des sagas fantastiques les plus importantes de la Bande Dessinée contemporaine. (Nicolas Verstappen)
---
(Ce dossier fut d'abord présenté dans la rubrique Hell and Back de l'émission Radio GrandPapier)

Pour vous inscrire à la newsletter de notre librairie, cliquez sur l’enveloppe ci-dessous:

 
Free counter and web stats